La sortie du refuge : réussir l'arrivée de votre chiot


On peut considérer que la venue du chiot est un événement important de votre vie de famille. Chacun l'attend avec impatience et a tendance à faire preuve d'une certaine excitation. Il faut pourtant essayer de rester aussi calme que possible (notamment du côté des enfants) afin de ne pas perturber le petit animal pour lequel ce changement d'univers crée forcément un choc.

L'idéal serait que toute la famille aille chez au refuge chercher le chiot. Cela permettrait de prendre les premiers contacts dans l'environnement rassurant du chenil, en présence peut-être de la mère.

Evitez surtout de laisser le petit animal passer entre toutes les mains. C'est une vie encore bien ; fragile et le fait de le triturer dans tous les sens peut provoquer des lésions internes graves, surtout quand on ne sait pas bien le manipuler. Il est important de laisser le chiot s'habituer à vous, à votre odeur, à votre voix. Laissez-le donc faire ses premiers pas en votre direction.

Accroupissez-vous pour paraître moins imposant, parlez avec douceur, tendez la main. N'avancez pas brusquement dans sa direction, mais au contraire restez immobile, et attendez qu'il s'approche spontanément. Quelques tentatives de jeu, un petit coup de langue, un frottement appuyé de la tête sur votre mam, et vous saurez que vous avez conquis son amitié.

Pour le prendre dans vos bras, saisissez-le sous la poitrine, en plaçant la main entre les deux pattes antérieures. De cette manière, vous le maintiendrez parfaitement sans lui faire mal. Il est très important que vous ne fassiez pas pression sur son ventre.

Pendant que vous remplissez les papiers avec l'éleveur, conservez le chiot avec vous (il est déjà à vous), caressez-le, laissez-le jouer avec un bout de lainage ou explorer vos vêtements. S'il se montre timide et craintif, rassurez-le par des caresses douces sur la tête. Grattez-lui le front, juste en haut du museau, la plupart adorent cela.

Il est important de prendre en charge le chiot de préférence le matin. De cette manière, il aura toute une journée pour s'habituer à son nouveau logis et à ses maîtres. Arrivé le soir, il serait vite abandonné pour la nuit, ce qui pourrait poser certains problèmes d'ordre psychologique.